Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Yachts du Patrimoine Maritime & Chantiers YPAM

Petit rappel historique


Yachts du Patrimoine Maritime (YPAM) fut déclarée le 22 juillet 2012 à la sous-préfecture de Lorient pour encadrer le projet de participation de Bryell II à la Transat Classique.

Bryell ayant abandonné ce projet, l'YPAM ne devient vraiment active que deux ans plus tard pour accompagner la restauration du Maïca à voûte Eider II.

En 2018, le projet de la participation de Bryell à la Transat Classique 2019 étant relancé, l'YPAM y prend part en appuyant ses recherches de financements ainsi qu'en faisant naviguer plusieurs de ses membres de Port-Louis aux Antilles.

En 2020, l'YPAM franchit un pas important en organisant l'accueil de plusieurs unités au sein du groupe "Chantiers YPAM".

 

Rappel de l'objet de l'association


"Mettre en valeur toutes actions destinées à promouvoir, valoriser, restaurer, entretenir et faire naviguer les yachts classiques éligibles au label Bateau d'Intérêt Patrimonial."

 

Gestion


"Chantiers YPAM" est une "section" de Yachts du Patrimoine Maritime : son budget dépend de celui de l'YPAM mais de manière autonome et est gérée, selon l'expression consacrée "en bon père de famille".

Cette gestion est effectuée en toute transparence sur le logiciel AssoConnect dont les données seront bientôt accessibles sur la page "Budget" (accessible aux seuls membres de notre groupe) de ce site.

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus